> Circé

La fée des métamorphoses

Le mythe de Circé commence avec l’Odyssée d’Homère et l’aventure d’Ulysse, au VIIIe siècle avant J-C. Fille d’Hélios et de Perséis, sœur d’Æétès, le roi de Colchide gardien de la Toison d’Or, tante de la puissante magicienne Médée, la déesse Circé est née sous le double signe de la quête lumineuse de savoir et de la profondeur obscure de l’insaisissable. Dotée de pouvoirs extraordinaires, elle excelle dans la préparation de philtres et de breuvages de toutes sortes, propres à transformer les êtres humains en animaux. Séductrice, Circé “chante à belle voix” et attire les compagnons d’Ulysse dans son somptueux palais entouré d’un jardin magique, sur l’île d’Eéa. Ovide, dans ses Métamorphoses, donnera toute son ampleur au personnage de Circé. Depuis l’Antiquité, l’envoûtante magicienne est une source d’inspiration pour la littérature, le théâtre, la musique et la peinture.

À la manière d’un centre de rayonnement, Les Magies de CirCé se nourrit d’un imaginaire fort pour donner une forme et une âme à tout “un monde caché”, à travers de nouvelles esthétiques magiques.